«

»

Mai 10 2011

Imprimer ce Article

Nous ne vivons pas dans le même monde que Monsieur Wauquiez

communiqué de presse du

IGNOBLE

NOUS NE VIVONS PAS DANS LE MEME MONDE QUE MONSIEUR WAUQUIEZ

  • parce que 7 millions de français vivent avec moins de 780 euros par mois parce que 30% des français (étude du CREDOC) sont à 150 euros par mois pour boucler leur
  • parce que c’est la stagnation des salaires depuis des années qui fait que les bas salaires se rapprochent des minimas sociaux et non le contraire
  • parce que 85% des détenteurs d’un RSA-socle (ex RMI) veulent travailler et ne considèrent pas leur situation comme étant valable et durable ; les autres étant malades et déprimés
  • parce que Monsieur Wauquiez n’a aucune culture historique, les fondateurs de la sécurité sociale en 1945 ont déclaré que ce système de solidarité c’était pour ne plus revoir la barbarie nazie directement issue de la crise économique de 1929. A la vérité, Monsieur Wauquiez reprend les thèmes de l’extrême droite
  • parce que, comme pour l’immigration ou les Roms, on cible une catégorie de la population que l’on a désignée à la vindicte populaire et on oppose les français les uns aux autres
  • parce que ce gouvernement est incapable de faire redémarrer l’économie à la suite de la crise dont ils sont responsables avec leurs amis banquiers, financiers et les entreprises du CAC 40
  • parce que la vérité c’est que ce régime déconstruit l’Etat républicain et menace 80% des français
  • parce que ceux qui vivent aux crochets de la société et détruisent la solidarité nationale sont les détenteurs de hauts revenus, amis de Monsieur Wauquiez et Sarkozy qui payent de moins en moins d’impôts et pour qui on supprime l’ISF
  • parce que Monsieur Wauquiez veut encore plus affaiblir les pauvres : qu’on en juge au des 12 derniers mois- l’électricité, le gaz et les autres combustibles ont augmenté de 12,3%, les fruits de 4,8%, les carburants de 17%, l’assurance habitation de 3,4%

Le appelle à la résistance et à la solidarité

Jean-Marie BONNEMAYRE
06 23 82 80 22

voir ce CP au format PDF


Tribune libre – Journal de l’Humanité
Idées
NOUS NE VIVONS PAS DANS LE MEME MONDE QUE MONSIEUR WAUQUIEZ

C’est récurrent : depuis l’arrivée au pouvoir de la droite libérale, il est de bon ton de crier haro sur les pauvres quand ce n’est pas sur les immigrés ou les étrangers en décriant les dérives de « l’assistanat ». Le Président de la République, lui-même, a donné l’exemple sur ce registre lors de la campagne des présidentielles.

Or, la France est en état d’urgence sociale depuis plusieurs années. L’ancien médiateur de la République, « gaulliste social » l’a lui-même crié au des deux dernières années dans ses rapports. BURN OUT dit-il c’est-à-dire « cramé » pour décrire une catégorie de français « à bout de souffle », épuisés, sans ressort et sans énergie car sans espoir. Et pourtant, ils sont la cible des propos de Monsieur Wauqiez pour détourner la colère qui ne cesse de monter dans toutes les catégories sociales menacées par ce régime.

Pourtant une note du CERC de mai 2005 (connaissance de l’emploi, des revenus et des coûts) indiquait que « depuis 25 ans, la progression du niveau de vie des ménages s’est considérablement ralentie. Les salariés ont été les plus touchés…le pouvoir d’achat des salaires a stagné depuis la fin des années 1970 et depuis 10 ans, les prestations sociales ne parviennent plus à compenser ce mouvement… Aujourd’hui, la condition salariale est comparable à ce qu’elle était il y a un demi-siècle ! »

Tel est le fond du problème ! C’est la stagnation des salaires qui fait que les bas salaires se rapprochent des minimas sociaux et non l’inverse ! 7 millions de français vivent avec moins de 780 euros par mois : 30% des français (étude du CREDOC) sont à 150 euros près pour boucler leur .

C’est pourquoi les propos de ce ministre, représentatif du gouvernement, sont ignobles, malhonnêtes et dangereux : 85% des détenteurs du RSA socle (ex RMI) veulent travailler et ne considèrent pas leur situation comme valable et durable ; les autres sont les accidentés de la vie, malades, abimés, déprimés. Montrer les « assistés » du doigt, c’est en faire des boucs émissaires comme s’ils avaient choisi cette situation ! C’est oublier qu’ils ont d’abord été écartés du monde du travail et c’est le système lui-même, qui, pour éviter une explosion sociale a mis en œuvre le traitement social du chômage.

Monsieur Wauquiez oublie que le pacte social et républicain est issu de la Résistance : Pierre Laroque, l’un des fondateurs de la sécurité sociale disait lors de sa fondation « plus jamais les travailleurs ne doivent vivre dans l’incertitude du lendemain », « plus jamais nous ne devons vivre la barbarie de cette guerre dont la source est issue de la grande crise de 1929 ». A la vérité, Monsieur Wauquiez reprend les thèmes de l’extrême droite parce que ce gouvernement est incapable de faire redémarrer l’économie à la suite de la crise dont il est responsable avec ses amis banquiers, financiers et chefs d’entreprises du CAC40. A la vérité, on veut détourner la colère sociale sur les plus pauvres alors que ce régime déconstruit depuis 4 ans l’état républicain et menace 80% des français ! A la vérité, ceux qui vivent aux crochets de la société sont ceux qui refusent de payer des impôts, c’est-à-dire les détenteurs de hauts revenus pour lesquels on a mis en place le bouclier fiscal et pour qui on assouplit l’ISF !

Le , organisation familiale reconnue et fondée par d’anciens résistants, appelle à la mobilisation car ce régime détruit la cohésion sociale et génère lui-même la violence.

Président du
Président de l’UDAF 90
Président de la CAF 90

image_pdfimage_print

Articles relatifs

Lien Permanent pour cet article : http://cdafal68.org/nous-ne-vivons-pas-dans-le-me%cc%82me-monde-que-monsieur-wauquiez/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

merci de compléter le Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*